Skip to content

Les comptes bancaires dont vous avez besoin

Gérer ses finances à partir d’un compte courant et d’un compte d’épargne est la voie royale vers le chaos. Chaos parce qu’on va se mêler les pédales sur quel argent est destiné à quel projet ou facture. On n’aura aucun mal à « emprunter » à un projet ou une facture pour en financer un autre sans s’en rendre compte. 

Avoir les bons comptes bancaires est tout aussi important que la budgétisation en elle-même. 

Les situations individuelles sont différentes les unes des autres alors il revient à chacun d’adapter ce qui est dit ici à sa réalité. Globalement, voici les différents comptes bancaires dont vous avez besoin pour bien gérer vos finances personnelles:

Compte bancaire pour la paie

Comme son nom l’indique c’est le compte dans lequel votre paie est déposée. En général il s’agit d’un compte courant. On peut ouvrir ce compte dans une banque traditionnelle ou dans une banque en ligne. Il faut magasiner et choisir l’institution qui répond le mieux à ses besoins (proximité, service client, application mobile, couverture des DAB, etc.)

Compte bancaire pour le paiement des factures

Si vous êtes en couple, ce peut être un compte conjoint. C’est à partir de ce compte que vous allez payer toutes les dépenses mensuelles de votre maison: loyer ou hypothèque, électricité, internet, téléphone, etc. 

Ce compte peut être courant ou d’épargne. Si c’est un compte d’épargne, il devrait être ouvert dans la même banque que le compte de paie afin que vous puissiez effectuer les virements instantanément entre les deux comptes lorsque vient le moment de payer les factures. 

Après ces deux comptes courants pour gérer les dépenses quotidiennes, les autres comptes sont des comptes d’épargne. La règle générale est d’avoir un compte par projet. Ceci signifie que le nombre de comptes va différer selon les projets de tout un chacun. Les plus communs sont:

Le fonds d’urgence

On en a déjà parlé en long et en large ici. Tout le monde devrait en avoir un. Il doit pouvoir couvrir les dépenses du foyer pendant 3, 6 ou 12 mois dépendamment de ce qui vous permet de bien dormir la nuit. 

Le fonds d’urgence doit être dans une banque autre que votre banque habituelle pour se protéger de soi-même et il doit être dans un compte d’épargne à intérêt élevé. 

Le compte d’épargne pour la retraite

J’entends souvent certaines personnes (les fonctionnaires surtout) dire qu’elles n’ont pas besoin de cotiser pour la retraite parce qu’elles ont un fonds de pension avec leur employeur. Certes le fonds de pension est une cotisation pour la retraite mais savez-vous combien vous recevrez de votre fonds de pension à la retraite?

Ce montant sera-t-il assez pour maintenir votre niveau de vie actuel? Et puis, qu’arrivera-t-il si vous changez d’employeur?

À mon avis, ce sont trop de questions auxquelles on n’a pas souvent les réponses et donc le plus simple est de cotiser pour sa retraite à travers un Régime Enregistré d’Épargne Retraite (RÉER)* ou un Compte d’Épargne Libre d’Impôt (CELI).

La retraite étant un projet à long terme (à moins qu’on soit dans la mi-cinquantaine), l’épargne pour la retraire devrait être dans un compte d’investissement c’est-à-dire un compte où les sommes sont investies en Bourse (par vous-même ou un gestionnaire). 

On a parlé de comment s’en sortir en Bourse ici.

Le compte d’épargne pour les études des enfants

Comme le dit souvent Pierre-Yves McSween, la deuxième chose à faire après avoir coupé le cordon ombilical de votre enfant à la maternité est de lui ouvrir un Régime Enregistré d’Épargne Études (REEE)*.

Ce compte vous permet de cotiser à l’abri de l’impôt pour les études de vos enfants. De plus, les gouvernements offrent de très généreuses subventions à l’ouverture de ce type de compte. 

Ici aussi, les sommes cotisées devraient être investies en Bourse puisqu’on parle d’un horizon d’au moins 17 ans lorsque l’enfant entamera ses études post-secondaires

Comptes d’épargne pour les projets à court terme

Ces comptes serviront pour des projets que vous comptez réaliser dans un an au plus. L’idéal est d’avoir un compte pour chaque projet (exemple: vacances, cadeaux de Noël, cadeaux d’anniversaire, téléphone, ordinateur, etc.) Ainsi, on sait d’un coup d’œil ce qu’on a économisé pour chaque projet et si on prend l’argent d’un compte pour financer un autre projet, on sait très bien qu’on vient de remplacer ses vacances par un téléphone par exemple. 

Pour nous autres immigrants, je recommande particulièrement un compte pour les sollicitations au pays. Le mien je l’ai appelé Dons. Lorsqu’on m’appelle pour un X ou un Y, je regarde ce que j’ai dans ce compte et je prends un engagement en conséquence. Si le compte est vide, je ne prends aucun engagement. J’essaye d’y cotiser à chaque paie un montant fixe, ça me donne de la marge de manœuvre pour gérer les situations qui pourraient survenir au pays.

Les comptes pour les projets à court terme, je suggère de les mettre dans un compte d’épargne à intérêt élevé.

Comptes d’épargne pour les projets à moyen terme

Il s’agit des comptes pour les projets qu’on veut réaliser dans deux ans ou plus. Exemple: voiture, maison, etc. Ici aussi, chaque projet son compte.

Les sommes ici peuvent être mises dans un Compte d’Épargne Libre d’Impôt (CELI)* et investies en Bourse. Tout dépend bien sûr de son niveau d’aversion au risque.

Comptes d’épargne pour les projets à long terme

Ce compte va être celui dans lequel on épargne pour bâtir sa richesse. L’argent n’aura peut-être pas un but précis tout de suite mais il va permettre par exemple de payer la mise de fonds pour un immeuble à revenus ou encore d’investir dans une entreprise privée. 

Ce compte doit être dans un CELI et être assez liquide c’est-à-dire qu’on doit pouvoir en retirer de l’argent rapidement. On peut donc y investir ou épargner dans un compte à intérêt élevé ou les deux. 

Certaines personnes recommandent de mettre les épargnes à court terme et le fonds d’urgence dans les CELI. Personnellement, je ne suis pas fan de cette recommandation parce que c’est la marge de cotisation de son CELI qu’on utilise ainsi « inutilement ». En laissant ces sommes dans des comptes d’épargne non enregistrés, on ne fait pas un intérêt assez élevé qui va nous faire payer plus d’impôts.

De plus, pour les projets à court terme, l’argent sera utilisé bientôt, il ne sert donc à rien de réduire sa marge de cotisation au CELI pour mettre ce type d’épargne. À moins qu’on ne cotise pas en totalité à son CELI chaque année.

Comme mentionné au début, les comptes bancaires sont des outils très importants de notre planification financière. Il est important de bien les choisir et de savoir quel type de compte utilisé pour quel type de projet. De cette façon, nous tirons le meilleur de notre argent en réalisant sereinement nos différents projets.

*Je parlerai en détail dans un prochain article de tous les régimes enregistrés qui ont été mentionnés dans ce texte (RÉER, REEE, CELI)

Comments

Comments are closed.

Related posts

Scroll to top