Skip to content

Comment faire travailler son argent?

Bien choisir ses véhicules d’épargne et d’investissement est presque aussi important qu’épargner et investir en soi. C’est pourquoi il est important de bien choisir où l’on met son argent afin d’en tirer le plus profit.

Les services financiers au Canada coûtent chers. Ici, on doit encore payer pour utiliser son propre argent déposé à la banque et les forfaits ne sont pas très abordables même si les banques essaient de les bonifier en y incluant d’autres services.

Les taux de rémunération de l’épargne quant à eux sont ridiculement bas. Ironiquement, des comptes offrant des taux d’intérêt de 0,01% par an sont appelés « compte d’épargne à intérêts élevés ». 0,01% d’intérêt par an signifie que chaque 10 mille dollars épargnés vous génère 1$ d’intérêt par an. En mettant votre argent à moyen ou long terme dans un tel compte, vous perdez de l’argent puisque les intérêts générés ne couvrent même pas le taux d’inflation qui tourne autour de 1-2%.

Déterminer son horizon d’épargne

Pour choisir où mettre son argent, il faut savoir plus ou moins clairement dans combien de temps on en aura besoin. Pour une épargne de très court terme, on privilégiera des comptes d’épargne à intérêt élevés. Par exemple, si on veut payer pour son changement de pneus ou de frein dans 9 mois, les cadeaux de Noël, les cadeaux d’anniversaires.

Pour un horizon de court terme (un à trois ans), on peut opter pour des certificats de placements garanti (CPG) qui offrent un taux d’intérêt supérieur aux comptes d’épargne traditionnels. De plus, certains CPG ne permettent pas d’encaisser l’argent placé avant l’échéance, ce qui peut être un bon incitatif pour les personnes qui manquent de discipline.

Pour des horizons de moyen et long terme, on optera pour des comptes d’investissement avec des niveaux de risques un peu plus élevés et des rendements plus élevés également.

Les banques en ligne

À date, les banques en ligne offrent les meilleures options en termes d’épargne et d’investissement pour peu qu’on soit habile avec l’internet et un téléphone intelligent. Parce qu’elles n’ont pas à maintenir un vaste réseau de succursales et beaucoup d’employés, elles sont capables d’offrir des taux d’intérêt plus élevés pour les comptes d’épargne et des frais minimes ou nuls sur l’ensemble des services financiers. Certaines offrent même de l’intérêt sur les comptes courant en plus de la gratuité des opérations.

Cependant, dépendamment de votre statut d’immigration au Canada, vous pourrez ne pas avoir accès à certaines institutions financières en ligne. Tangerine et Alterna en l’occurrence réservent leurs services aux citoyens canadiens et résidents permanents seulement. Si vous êtes donc étudiant international ou travailleur temporaire, vous ne pourriez pas ouvrir de compte dans certaines banques en ligne. D’autres institutions, comme Maxa Financial, permettent aux détenteurs de visa de résident temporaire d’ouvrir un compte avec elles. Mais il faut être habile en anglais car la plupart de ces institutions n’offrent que des services en anglais.

De plus, si vous êtes résidents du Québec, certaines banques en ligne ne vous seront pas accessibles. Le tableau ci-dessous recense les banques en ligne auprès desquelles les résidents québécois peuvent ouvrir des comptes et les taux d’intérêts applicables en octobre 2019.

Edit Image

Source: Stéphane Desjardins, Savoir dépenser sans culpabiliser, p40, 2020

Avec la COVID, le taux directeur de la Banque du Canada est passé à 0,25% et les institutions financières ont dû ajuster leur taux de rémunération de l’épargne. Les taux dans le tableau ci-dessus ont donc été revus à la baisse, mais ils restent supérieurs à ceux proposés dans les institutions financières traditionnelles.

Ces taux permettent de maintenir la valeur de son argent car ils sont égaux ou légèrement supérieurs à l’inflation. Ce qui en fait de très bons véhicules pour des projets à très court ou court terme.

La peur des banques en ligne

Beaucoup de personnes ne font pas confiance aux banques en ligne. Elles pensent qu’elles ne sont pas protégées en cas de faillite de ces institutions. Pour ces personnes, voir des succursales de leur banque dans leur quartier ou en allant au travail les rassure.

On peut comprendre que ne pas pouvoir mettre de visage sur les personnes qui gardent notre argent peut être effrayant. Mais il faut aussi comprendre que l’assurance qu’apporte un visage humain et une succursale coûte cher. Et il ne reste plus grand chose pour rémunérer notre épargne par exemple.

De plus, dans un monde où tout est rendu digitalisé, cette peur est un peu irrationnelle. Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez mis les pieds dans une succursale de votre banque? Personnellement, j’ai été dans une succursale de ma banque à mon arrivée au Canada pour ouvrir mon compte chèque. J’y suis repartie une fois pour obtenir une traite bancaire.

Avec les applications mobiles et les sites web, on peut tout faire par soi-même de la maison: ouverture de compte, virement, paiement de factures, dépôt de chèque et j’en passe. Les traites bancaires peuvent être commandées et livrées à domicile ou dans un point de service comme le fait Tangerine. Alors pourquoi continuer à payer cher?

Par ailleurs, toutes les institutions bancaires indiquent sur leur site web si les dépôts  sont protégés par la Société d’Assurance-Dépôt du Canada (SADC) ou par une société d’assurance-dépôt provinciale comme la Société d’Assurance-Dépôts du Manitoba (SADM). Les sociétés d’assurance-dépôts (provinciales ou fédérale) protègent les dépôts assurables jusqu’à hauteur de 100 mille dollars ou sans limite par catégorie et par institution. En d’autres termes, si vous déposez votre argent dans une banque en ligne et que celle-ci fait faillite, la société d’assurance-dépôt qui couvrait la banque vous rembourse votre argent.

Sur ce point, le banques en ligne sont aussi sécuritaires que les banques traditionnelles. Avant d’ouvrir un compte, on doit simplement s’assurer que l’institution précise qui garantit ses dépôts.

Prétendre être financièrement confortable en comptant uniquement sur sa capacité à épargner est un leurre. Notre argent doit travailler aussi voire plus fort que nous pour nous aider à atteindre nos objectifs. C’est pourquoi il est indispensable de repenser les véhicules que nous utilisons pour garder notre argent.

Bien sûr les finances personnelles restent avant tout une affaire … personnelle, mais il est important de prioriser dans quoi nous voulons mettre notre argent. Est-ce qu’on veut continuer à payer pour des succursales de banques que nous n’utilisons jamais ou est-ce qu’on aime mieux avoir plus d’argent dans nos poches et faire nous-mêmes nos transactions?

Related posts

Scroll to top